Pêche Mosane

Additifs et arômes

Ail : La poudre d'ail dégage une odeur forte qui prend au nez. Elle ne peut être raisonnablement employée qu'en farine d'appoint. Incorporée en faible quantité dans un mélange, l'odeur dégagée sera négligeable. Par contre, elle a des qualités gustatives que la brème en particulier semble apprécier.

 

Amande amère : Cette farine très grasse est un apport intéressant dans une composition. Elle peut même en constituer l'élément principal. On utilisera la farine extraite de l'amande amère de préférence. L'amande est fébrifuge. Sa farine doit être utilisée sur des coups où le gros poisson domine. Produit que l’on trouver dans le rayon pâtisserie, forte odeur agréable, à utiliser dans un tapis de terre, voir dans l’amorçage 

 

Anis étoilé : Appelé aussi Badiane, son odeur très aromatique  rappelle celle de l'anis vert. Ses propriétés stomachiques et carminatives sont intéressantes. A chaque fois qu'une amorce est composée de produits gavant, l'apport d'anis étoilé vous est tout à fait conseillé. De 2 à 10%  du mélange.

 

Brasem : Le brasem est ajouté aux amorces destinées à la brème qu'il semble irrésistiblement attirer. Différentes formes de brasem sont disponibles dans le commerce. Les dosages varient selon les concentrations du produit.5 à 10% du mélange. 250Gr pour 3Kg d’amorce.

On peut le fabriquer soi-même : Noix de coco (blanche) râpée, passé très finement au moulin, ajouter de la mélasse au fur et à mesure ensuite tamisé et laisser sécher.

 

Coriandre : De saveur âcre mais un peu sucré, la farine de coriandre est stomachique et carminative. On retiendra surtout sa première vertu qui permet de l'employer avec des farines assez nourrissantes. On peut exagérer son dosage sans que ceci soit préjudiciable à la constitution d'une composition. Gardons, brèmes.

 

Cumin : Le cumin peut être employé comme l'anis. Il vous permettra ainsi d'améliorer l'absorption de farines très indigestes. Vous pourrez l'utiliser sans risque en quantités importantes (5%).

 

Curcuma : Sa couleur soutenue en fait d'abord une farine destinée à la pêche de surface. Mais vous pourrez l'utiliser aussi pour le fond. 5 à 15% pour la surface, 5 à 10% pour le fond. Excitant pour les brèmes (printemps)

 

Farine de réglisse : C’est un laxatif peu nourrissant liant de couleur foncée Max10%

 

Fenouil : Graine transformée en farine, elle stimule les organes digestifs, son goût est légèrement anisé, c’est un produit dispersant souvent associé à la coriandre. De 5 à 10 % Gardons, brèmes.

 

Fenugrec : Les graines ont une odeur très forte, leur goût est amer. La farine obtenue a une odeur agréable. Tonique et favorisant l'appétit, le fenugrec présente un intérêt pour de nombreuses compositions, surtout pour les gros cyprins. De 1 à 5%.

 

Les huiles : Tous les poissons y sont sensibles et tolèrent même de forts taux de matières grasses. Huile de mais, soja, chènevis, anis…..Etc.

 

Les sucres : Sous toutes leurs formes, les sucres sont recherchées par les poissons. Mais, attention le seuil d’intolérance est vite atteint. Cassonade brun et blonde, sucre vanillé, tous les Sweet …..Etc.

 

Mélasse : Sirop très visqueux incristallisable contenant environ 40% de sucre. C'est le résidu du dernier jet de la cristallisation. Son odeur est très soutenue lorsqu'il provient de la betterave et rappelle le rhum lorsqu'il provient de la canne à sucre. Beaux poissons.

 

Muscade : Vous pouvez employer jusqu'à 25%. Si vous utilisez du macis dans les mêmes proportions cela est un peu plus délicat, compte tenu de sa couleur. Il vous sera utile pourtant en pêche de surface et d'entre deux eaux.

 

Romarin : Vous pourrez le lier à n'importe quelle amorce de fond ou de surface dans les proportions moyennes de 10%/kg. Gardons

 

Safran : Le safran est une épice tirée de l'espèce crocus sativus,  Le safran est caractérisé par un goût amer, efficace sur tous les poissons mais c’est l’épice la plus chère au monde.

 

Vanille : Parfum condimentaire destiné aux mets sucrés, la vanille s'incorpore dans de nombreux entremets, oeufs en neige, chocolat et crèmes diverses. Il faut utiliser la vanille moulue finement. Pour être efficace, il faut qu'elle constitue au moins 5% de votre mélange



18/11/2006

Liens

Voir les articles de la catégorie Farines et amorces
Imprimer cet article